mercredi 30 janvier 2019

SUR LE PAPIER DJELLABA

Nous avons trouvé la réponse à la question posée plus bas : ce papier a semble t-il été mis au point par l'ingénieur André Navarre à partir de fibres d'alfa, une plante herbacée de la famille des poacées qui pousse en Afrique du Nord (d'où le motif sur l'emballage) ainsi qu'en Espagne. Absorbant et sans aspérité comme le parchemin, il était utilisé pour les duplicateurs à alcool et les miméographes :
Le stock en notre possession date des années soixante et porte la mention "PF" pour Papeteries françaises, une usine des Vosges.

samedi 26 janvier 2019

DEMANDE D'INFOS

Nous avons mis la main sur une dizaine de ramettes de papier portant les mentions Djellaba duplicateur (bleu) et Mehari duplicateur (rose). Les feuilles sont rigides et ressemblent un peu à du papier buvard. A priori, ça date d'avant la décolonisation du Maghreb. Quelle était son utilisation (duplicateur à alcool ou autre) ?

 

vendredi 25 janvier 2019

BON PLAN !

Cela faisait un moment que le livre German Expressionist Woodcuts de Shane Weller sorti en 1994 nous faisait de l’œil, mais à près de 40 euros sur Amazon... Eh bien, il est disponible pour le tiers de ce prix chez Dover Publications ! 160 pages avec des xylogravures à couper le souffle d'Ernst Barlach, Max Beckmann, Lyonel Feininger, Ernst Ludwig Kirchner, Käthe Kollwitz, Franz Marc, Emil Nolde ou encore Max Pechstein.




HISTOIRE

Il y a presque un siècle, en août 1919, était fondée à Anvers par Roger Avermaete a revue Lumière. Tout au long de ses vingt-trois numéros (le dernier est paru en 1923), elle sera illustrée de linogravures et xylogravures signées par Jan Frans Cantré, Jozef Cantré, Frans Masereel, Joris Minne et Henri Van Straten
La collection complète est consultable à Paris à la Bibliothèque Kandinsky. Un étudiant de l'Université catholique de Louvain, Christian Durieux, lui a par ailleurs consacré un mémoire de philologie romane : Entre humanitarisme et expressionnisme : Lumière (1919-1923) de Roger Avermaete



mercredi 23 janvier 2019

LINOGRAVURE

On commence à travailler sur un nouveau portrait, à savoir celui de Max Beckmann, immense graveur en taille d'épargne, lithographe et peintre de la Nouvelle objectivité

Si on a le temps, il sera tiré à l'encre typographique Charbonnel sur la presse Niel & Valuet (1881) de l'Atelier TTT (Saint-Cyr-L'Ecole).  

samedi 12 janvier 2019

EVENEMENT

C'est samedi et dimanche prochains et les Amis de l'imprimé populaire seront présents !


lundi 7 janvier 2019

PUBLICATION

Un ouvrage extrêmement intéressant intitulé Quelques procédés d'impression et de reproduction, est téléchargeable en PDF sur le site de l'UNESCO. Beaucoup de techniques sont abordées, notamment la collotypie (nous y reviendrons...) et les procédés Oberwager et Ordorverex. Le PDF est ici : 

EXPOSITION


ATELIER

Après-midi sympa autour d'une galette des rois samedi 5 janvier chez les Amis de l'imprimé populaireOn s'est amusé comme des fous et Delphine et Yann on même réussi des impressions à l'hectographe (chapeau bas !). Nous sommes ensuite passés à la cyanotypie :

samedi 5 janvier 2019

LINOGRAVURE

Encore une linogravure en cours, toujours pour notre projet de publication sur le thème de l'eau. Découvert par Galilée le 8 janvier 1610, Europe est un satellite de Jupiter. Les exobiologistes ont récemment émis l'hypothèse que sa croûte de glace pouvait dissimuler un océan de quatre-vingt-dix kilomètres de profondeur susceptible d'abriter la vie. Cette possibilité est à l'origine d'Europa Report, film ô combien fascinant du réalisateur équatorien Sebastián Cordero.


vendredi 4 janvier 2019

TECHNIQUE

Le mokulito est une technique d'estampe mise au point dans les années soixante-dix par le professeur Seishi Ozaku. En japonais, "mokulito" signifie "lithographie sur bois". Comme toutes les techniques lithographiques, le mokulito s'appuie sur la répulsion de l'eau et du gras. Le dessin est donc réalisé avec des agents à forte teneur en graisse. Une fois encré, les couleurs sont posées à la gouache et à l'aquarelle. Un avantage particulier de l'utilisation du bois comme matrice d'impression est la possibilité de combiner le mokulito avec la xylogravure. 

L'atelier Sfumato de Montreuil (24 rue Saigne) organise un stage découverte de cette technique fort peu connue sous nos latitudes samedi 5 et dimanche 6 janvier.  Il sera animé par Leila Gaillard et Takako Hirano de 10 heures à 17 heures. Coût : 186 euros. Renseignements : lilagaillard(a)gmail.com

 

jeudi 3 janvier 2019

TECHNIQUE

On profite des vacances scolaires pour tirer des cyanotypes (le procédé est expliqué plus bas). Encore quelques images et le recueil sur le thème de l'eau sera fin prêt pour l'imprimerie...

 

XYLOGRAVURE

On en parle pas mal en ce moment avec l'épidémie qui sévit en Ouganda et en République démocratique du Congo : Ebola !